Syntagma numericum (1) : composer à l’ère numérique

Musique et écriture entretiennent une relation étroite et singulière. La première est bien souvent le support, voire le prérequis, créatif à la seconde ; Prima la musica e poi le parole1 affirme-t-on au XVIIIe siècle. De fait, pour Michel Foucault (1926-1984), par exemple, il n’est pas de soirée studieuse à noircir des feuillets sans la rêverie sublime égrenée par les cordes des Variations Goldberg (BWV 988)2.

Continuer la lecture de Syntagma numericum (1) : composer à l’ère numérique
  1. Le titre de cet opéra en un acte d’Antonio Salieri (1750-1825) sur un livret de Giovanni Battista Casti (1724-1803) fait écho à la Querelle des Bouffons qui oppose, au milieu du XVIIIe siècle, Italiens et Français autour de la question de la primauté de la musique sur les mots. []
  2. Sur cette anecdote, voir Didier Eribon, Michel Foucault (1926-1984), Paris, Flammarion, 1989, p. 106-107. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search