Le guerrier, l’invisible et le malade

Si la rhétorique martiale s’invite désormais régulièrement dans la parole publique1, l’hostilité ouverte n’en demeure pas moins, pour nous occidentaux modernes, associée à une relation déréglée et négative. Au contraire, pour un grand nombre de groupes amérindiens des basses terres amazoniennes et des îles caraïbes, l’existence de rapports antagonistes principiels est un fait tissé dans la trame de leur univers de vie2.

Continuer la lecture de Le guerrier, l’invisible et le malade
  1. L’allocution à l’adresse des Français prononcée le 16 mars 2020 par le président de la République Emmanuel Macron est un modèle du genre. Sur l’usage du discours martial et de la posture combattante par les politiques, voir les analyses de l’historienne Bénédicte Chéron (@BenedicteCheron) et en particulier Le Soldat méconnu. Les Français et leurs armées : état des lieux, Malakoff, Armand Collin, 2018. []
  2. Voir par exemple Bruce Albert, Temps du sang, temps des cendres : représentation de la maladie, système rituel et espace politique chez les Yanomami du Sud-Est (Amazonie brésilienne), Thèse de doctorat, Ethnologie, Nanterre, Université Paris X, 1985. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search